Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

CAPITON

 

point de capiton L03, p.304: Et pourquoi ce privilège du complexe d’Oedipe? Pourquoi FREUD veut-il toujours, avec tant d’insistance, le retrouver partout? /…/ si ce n’est parce que la notion de père, très voisine de celle de crainte de Dieu, lui donne l’élément le plus sensible dans l’expérience de ce que j’ai appelé le point de capiton  [nous soulignons S.S-N]. entre le signifiant et le signifié.

 

point de capiton L03 303: La vertu du signifiant, l’efficace du mot de crainte a été de transformer le zèle [d’ABNER] du début /…/ en la fidélité de la fin [Je crains Dieu] . Cette transmutation est de l’ordre du signifiant comme tel. /…/ C’est dans la transmutation de la situation par l’intervention du signifiant que réside tout le progrès de cette pièce. /…/ Ce point autour de quoi doit s’exercer toute analyse concrète du discours, je l’appellerai un point de capiton. /…/ Si nous analysions cette scène comme une partition musicale, nous verrions que c’est là le point où viennent se nouer  le signifié et le signifiant, entre la masse toujours flottante des significations qui circulent réellement entre les deux personnages, et le texte. /…/ Le point de capiton est le mot crainte, avec toutes ses connotations trans-significaives. /…/ C’est le point de convergence qui permet de situer rétroactivement et prospectivement tout ce qui se passe dans ce discours.

 

points le capiton L03 304: Je n’en sais pas le compte mais il n’est pas impossible qu’on arrive à déterminer le nombre minimum de points d’attache fondamentaux entre signifiant et signifié nécessaire à ce qu’un être humain soit dit normal, et qui, lorsqu’ils ne sont pas établis, ou qu’ils lâchent, font le psychotique.

 

points le capiton L03 305 Il faut que nous nous exercions à reconnaître, aux différents étages du phénomène, en quels points le capiton a sauté. /…/ Clérambault s’en est aperçu./…/ quand nous souvenons d’une colère nous sommes très près d’une colère, quand nous souvenant d’une humiliation nous revivons l’humiliation, quand nous souvenant d’une rupture d’illusion nous sentons la nécessité de réorganiser notre équilibre et notre champ significatif /…/ eh bien, c’est le moment le plus favorable, note Clérambault, pour l’émergence, qu’il appelle lui purement automatique, de bribes de phrase quelque fois prises à l’expérience la plus récente, et qui n’ont aucune espèce de rapport significatif avec ce dont il s’agit.

 

point de capiton  E805: Ce point de capiton, trouvez-en la fonction diachronique dans la phrase /…/ Mais la structure synchronique est plus cachée, et c’est elle qui nous porte à l’origine. C’est la métaphore en tant que s’y constitue l’attribution première celle qui promulgue « le chien fait miaou, le chat fait oua-oua » par quoi l’enfant d’un seul coup, en déconnectant la chose de son cri, élève le signe à la fonction du signifiant, et la réalité à la sophistique de la signification /…/.

Print Friendly, PDF & Email