Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

DENI     Verleugnung

 

COPROPHILIEFELLATION L05B 11/6 17L10 9/1 15 INTERPRÉTATION

 

Verleugnung L14 15/2 LEF3 14: Ce qui est de l’ordre de la Verleugnung  est toujours ce qui a affaire à l’ambiguïté de l’acte comme tel. Je franchis le Rubicon  /…/ C’est l’imitation de l’acte de Cézar. Mais l’imitation est-elle un acte? Il est impossible d’en décider tant qu’on ne sait pas, à chacun des niveaux où l’on pourait le distinguer, quel est l’effet de l’acte. Or c’est ce labyrinthe propre à la reconnaissance par un sujet d’effets qu’il ne peut reconnaître, puisqu’il est tout entier, comme sujet, transformé par son acte, que désigne, partout où le terme est justement employé, la rubrique de la Verleugnung. L’acte est le seul lieu où le signifiant a l’apparence de se signifier lui-même. Le sujet dans cet acte est représenté comme division pure, entre le répétant et le répété. Enfin, le vrai sens du terme Repräsentanz est à prendre à ce niveau; car c’est à partir de cette représentance du sujet comme essentiellement divisé que l’on peut comprendre que cette fonction de Repräsentanz  puisse affecter ce qu’on appelle Vorstellung. /…/ l’autre possibilité de coupure, dans la partie impossible à choisir de l’aliénation /…/ est mise à notre portée par le biais de l’analyse sous la forme de ce qu’on appelle l’acting out /…/ .

 

Verleugnung  L16 22/2/67 ORN3, p.17: [l’acte sexuel]: 1° Il est signifiant. 2° C’est un signifiant qui se répète, quoiqu’il se passe en un seul geste, des raisons topologiques rendant possible l’exis­tence de cette double boucle crée à partir d’une seule coupure. 3° Il est instauration du sujet comme tel, c’est-à-dire, que d’un acte véritable le sujet sort différent, sa structure est modifiée par la coupure [exemple du garçon qui a couché avec sa mère]. 4° Le sujet ne peut reconnaître cet acte dans sa véritable portée inaugurale: il est pris dans la Verleugnung.

 

Verleugnung L22 Orn5 p.20 8/4/75: Le réel c’est ce qui ex-siste au sens, en tant que je le définis par l’effet de la langue sur l’idée [Verleugnung =négation d’une Idée] /…/ soit sur l’imaginaire supposé par Platon à l’animal parlêtre entre autres, entre autres animaux-au-corps ou diable au corps, comme vous voudrez.

Print Friendly, PDF & Email