Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

MORT  2

 

  1. mort E802 [Lacan, 1966, p. 802] :  « Il ne savait pas… Un peu plus il savait, ah ! que jamais ceci n’arrive ! Plutôt qu’il sache, que Je meure. Oui, c’est ainsi que je viens là, là où c’était : qui donc savait que […] Être de non-étant, c’est ainsi qu’advient Je comme sujet qui se conjugue de la double aporie d’une subsistance véritable qui s’abolit de son savoir et d’un discours où c’est la mort qui soutient l’existence. »

 

  1. mort L01 171: Le réel /…/ est là en deçà du miroir? Mais qu’y a-t-il au-delà? Il y a d’abord /…/ l’imaginaire primitif de la dia­lectique spéculaire avec l’autre. Cette dialectique fondamentale intro­duit déjà la dimension mortelle de l’instinct de mort, en deux sens. D’abord la captation libidinale comporte pour l’individu une valeur irrémédiablement mortelle, pour autant qu’elle est soumise à l’x de la vie éternelle. Deuxièmement /…/ l’instinct de mort prend chez l’homme une signification autre en ceci que sa libido est originelle­ment contrainte de passer par une étape imaginaire.

 

  1. mort  L02, 271:Oedipe à Colone? , dont l’être est tout entier dans la parole formulée par son destin, présentifie la conjonction de la mort et de la vie . /…/ la vie est une boursouflure, une moisissure, elle n’est caractérisée par rien d’autre /…/ que par son aptitude à la mort . /…/ Ce que FREUD nous enseigne avec le masochisme primordial, c’est que le dernier mot de la vie, lorsqu’elle a été dépossédée de sa parole, ne  peut être que la malédiction dernière qui s’exprime au terme d’Oedipe à Colone. La vie ne veut pas guérir. La réaction thérapeutique négative lui est foncière . La guérison, d’ailleurs, qu’est-ce que c’est? La réalisation du sujet par une parole qui vient d’ailleurs et le traverse .

 

  1. mort L3 214 : Ce n’est pas la dimension instinctuelle qui est opérante dans l’étape à franchir de l’Oedipe . /…/ c’est au contraire le matériel si divers que nous montrent les étapes prégénitales qui nous permet de concevoir le plus facilement comme, par analogie de signification, le mode de la matière /…/ se relie à ce que l’homme a immédiatement dans son champ . /…/ Il n’y a pas d’autre définition scientifique de la subjectivité qu’à partir de la possibilité de manier le signifiant à des fins purement signifiantes, c’est-à-dire n’exprimant aucune relation directe qui soit de l’ordre de l’appétit . /…/
  2. L’hystérie est une question centrée autour d’un signifiant qui reste énigmatique quant à sa signification . La question de la mort, celle de la naissance, sont en effet les deux dernières qui n’ont justement pas de solution dans le signifiant .

 

  1. mort L06 83 [à propos du rêve de la page 381-82 de la Science des rêves ] :
  2. Il faut qu’une certaine introduction de par l’analyse soit telle que déjà quelque chose de problématique soit introduit dans cette remarque /…/ à savoir qu’il était mort déjà depuis longtemps, selon son voeu, selon le voeu d’Oedipe, et à faire surgir cela comme tel de l’inconscient .

 

  1. mort L06 86 [à propos du rêve de la page 381-82 de la Science des rêves ] :
  2. /…/ c’est que le sujet, par la mort de son père, est désormais affronté à la mort, ce dont jusque là la présence du père le protégeait, c’est-à-dire à ce quelque chose qui est lié à la fonction du père /…/ qui est là présent dans cette douleur d’exister, ce quelque chose qui est le pivot autour de quoi tourne tout ce que FREUD a découvert dans le complexe d’Oedipe, à savoir l’X, la signification de la castration .

 

  1. mort L06 93 Cet aphanisis, il y a un moment auquel /…/ vous êtes amené à penser cette expérience sur le point du complexe d’Oedipe où elle apparaît en clair, qui est quand on vous dit que dans l’Oedipe inversé, (c’est-à-dire au moment où le sujet entrevoit la solution du conflit œdipien dans le fait de s’attirer purement et simplement l’amour du plus puissant, c’est-à-dire le père) le sujet se dérobe, nous dit-on, pour autant que son narcissisme y est menacé, pour autant que de recevoir cet amour du père comporte pour lui la castration . /…/ ce n’est tout de même pas si clair que ça que le sujet lie ce moment de solution possible (d’autant plus possible qu’en partie ce sera la voie empruntée par quelque chose qui ressemble à cela) il y a une participation de la fonction dite inverse de l’Oedipe dans sa solution normale; /…/ il est à un moment mis en évidence /…/ spécialement dans la problématique de l’homosexualité, où le sujet ressent cet amour du père comme essentiellement menaçant /…/ On sent bien, on repère qu’l y a du narcissisme dans l’affaire et que ce narcissisme est intéressé à ce détour [AUFSCHUB] du complexe d’Oedipe .

 

  1. mort L06 192  Après avoir parlé de l’Oedipe pour la première fois il [FREUD] introduit dans la Science des rêves, à propos des rêves de mort de personnes qui nous sont chères /…/ ce rêve que j’ai choisi à montrer comment, s’instituait sur deux lignes d’intersubjectivité superposées, doublées l’une par rapport à l’autre, le fameux “il ne saivait pas” /…/ le fait que le père est inconscient et incarne ici l’image, l’inconscient même du sujet, et /../ son propre vœu, du vœu de mort contre son père .

 

  1. mort L07 352: /…/ je veux simplement vous faire entendre ce qu’est le franchissement de l’Oedipe, à partir du Roi Lean, où nous avons ce franchissement sous une forme dérisoire . Le Roi Lear renonce lui aussi au service des biens, aux devoir royaux /…/ il remet le service des biens à ses filles /…/ Ce n’est pas seulement le Roi Lear mais tous ceux qui sont des gens de bien dans la pièce, que nous voyons condamnés sans rémission au malheur /…/ Lear comme Oedipe [comme PHILOCTETE-FREGE-LACAN] nous montreront que celui qui s’avance dans cette zone, qu’il s’y avance par la voie dérisoire de Lear ou  par la voie tragique d’Oedipe, s’y avancera seul et trahi . /…/ Oedipe nous montre où s’arrête la zone limite intérieure du rapport au désir .Dans toute expérience humaine, cette zone est toujours rejetée au-delà de la mort, puisque l’être humain commun règle sa conduite sur ce qu’il faut faire pour ne pas risquer l’autre mort, celle qui consiste  simplement à claquer le bec .

 

  1. mort L07 356:Oedipe est un homme complet, si Oedipe n’a pas de complexe d’Oedipe, c’est que dans son histoire, il n’y a pas de père du tout . Celui qui lui a servi de père c’est son père adoptif /…/ le père est celui qui nous a reconnu . Nous en sommes au même point qu’Oedipe encore que nous ne le sachions pas . Quant au père qu’Oedipe a connu,  lui, ce n’est, très précisément, comme le mythe de FREUD l’indique, que le père une fois mort .

 

  1. mort L07 361:  /…/ le rapport de l’action au désir qui l’habite dans la dimension tragique s’exerce dans le sens d’un triomphe de la mort . Je vous ai appris à rectifier -triomphe de l’être-pour-la-mort, formulé par le mé phunai d’Oedipe, où figure ce me, la négation identique à l’entrée du sujet, sur le support  du signifiant . C’est le caractère fondamental de toute action tragique .

 

  1. mort L8, 16/11/1960, 15: C’est au sein de ce que certains d’entre vous ont baptisé l’entre-deux-morts -terme très exact pour désigner le champ où s’articule comme tel tout ce qui arrive dans l’univers dessiné par SOPHOCLE, et non pas seulement dans l’aventure d’Oedipe roi,- que se situe ce phénomène dont je crois pouvoir dire que nous avons introduit un repérage dans la tradition éthique, dans la réflexion sur les motifs et les motivations du Bien . Ce repérage, je l’ai désigné proprement comme étant celui de la beauté, en tant qu’elle orne, ou plutôt, qu’elle a pour fonction de constituer le dernier barrage avant l’accès à la chose dernière, à la chose mortelle, en ce point où la méditation freudienne est venue faire son dernier aveu sous  le terme de pulsiOn de mort .

 

  1. mort L8, 21/12/60 EMPEDOCLE est un tout-puissant /…/ On lui demande des miracles, et il les produit . Comme Oedipe, il ne meurt pas, mais il rentre au cœur du monde dans le feu du volcan, et la béance .
Print Friendly, PDF & Email