Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

MOUVEMENT

Mouvement L04, 22/5/57, p. 348 : [Le père du petit HANS] il voit les quatre modes sous lesquels le cheval fait peur; ce sont tous les élé­ments qui mettent en jeu ce quelque chose qui pour un homme, c’est-à-dire pour un animal qui est destiné à se savoir exister, /…/ montre son instance le plus pertur­bante /…/ à savoir le mouvement. Entendez-bien qu’il ne s’agit pas là du mouvement uniforme dont nous savons depuis toujours /…/ que c’est un mouvement dans lequel on ne se sent pas, un mouvement dans lequel on se sauve. C’est là déjà depuis ARISTOTE que la discrimi­nation du  mouvement linéaire et du mouvement rota­toire a ce sens là. Dans un langage plus moderne il y a accélération. /…/ Là, partout où en quelque sorte on peut sentir cette inertie /…/ que l’angoisse est à analyser /…/.

Print Friendly, PDF & Email