Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

MYTHE D’OEDIPE

 

  1. Oedipe L02 , 267-8 : /…/ l’Oedipe quand il s’est accompli, l’au-delà de l’Oedipe . Qu’Oedipe soit le héros patronyme du complexe d’Oedipe n’est pas un hasard . On aurait pu en choisir un autre, puisque tous les héros de la mythologie grecque ont quelque rapport avec ce mythe /…/ Oedipe dans sa vie même est tout entier ce mythe . Il n’est /…/ rien d’autre que le passage du mythe à l’existence . /…/ Qu’une chose existe réellement ou pas, n’a que peu d’importance /…/ Toute existence a par définition quelque chose de tellement improbable qu’on est perpétuellement en effet à s’interroger sur sa réalité . Donc Oedipe existe, il a pleinement réalisé sa destinée /…/ jusqu’à son terme qui n’est plus que ce quelque chose d’identique à un foudroiement, un déchirement, une lacération par soi-même -qu’il n’est plus, absolument plus, rien . Et c’est à ce moment qu’il dit ce mot /…/ -Est-ce au  moment où je ne suis rien que je deviens un homme?  /…/ [le terme d’homme n’aurait plus aucune signification] dans la mesure où Oedipe est parvenu à la pleine réalisation de la parole des oracles /…/ Tout est d’ores et déjà écrit, et s’est accompli jusqu’au bout, y compris jusqu’à ce que l’Oedipe l’assume par son acte . /…/ Il est naturel que tout retombe sur Oedipe puisqu’il est le nœud central de la parole ; /…/ Il réalise ainsi la parole jusqu’au bout . /…/ C’est là que comme l’au-delà du principe de plaisir . Quand la parole est complètement réalisée, quand la vie d’Oedipe est complètement passée dans son destin , que reste-t-il d’Oedipe? /…/  A quoi se résume le thème d’Oedipe à Colone? Le chœur dit: Mieux vaut, en fin de compte, n’être jamais né, et si l’on est né, mourir le plus vite possible . Et  Oedipe appelle sur la postérité et sur la ville pour laquelle il a été offert en holocauste, la malédiction la plus radicale  -lisez les  malédictions adressées à Polynice, son fils . .

 

  1. Oedipe L02, 270: Je crois que l’Oedipe à Colone  fait ici allusion à je ne sais quoi qui était montré dans les mystères, qui sont ici tout le temps à l’arrière-plan . /…/ Oedipe /…/ n’est plus que le rebut de la terre, le déchet, le résidu, chose vidée de toute apparence spécieuse.

 

  1. Oedipe L02, 271: Oedipe à Colone? , dont l’être est tout entier dans la parole formulée par son destin, présentifie la conjonction de la mort et de la vie . /…/ la vie est une boursouflure, une moisissure, elle n’est caractérisée par rien d’autre /…/ que par son aptitude à la mort . /…/ Ce que FREUD nous enseigne avec le masochisme primordial, c’est que le dernier mot de la vie, lorsqu’elle a été dépossédée de sa parole, ne  peut être que la malédiction dernière qui s’exprime au terme d’Oedipe à Colone?  La vie ne veut pas guérir ? La réaction thérapeutique négative lui est foncière . La guérison, d’ailleurs, qu’est-ce que c’est? La réalisation du sujet par une parole qui vient d’ailleurs et le traverse .

 

  1. Oedipe L06 197-8 : Il y a [dans HAMLET] quelque chose de significatif dans le fait que dans la construction de la fable, ce soit le père qui vienne dire, que le père, lui, sache . Je crois que c’est là quelque chose de tout à fait essentiel . La construction, l’affabulation première du drame d’Œdipe . Car Oedipe lui ne sait pas . Quand il sait tout le drame se déchaîne qui va jusqu’à son auto-châtiment, c’est-à-dire par la liquidation /…/ d’une situation .

 

  1. Oedipe L6 200 : Ce devant quoi se trouve HAMLET dans cet “être ou ne pas être”, c’est rencontrer la place prise par ce que lui a dit le père . /…/ Il s’agit de rencontrer la place prise par le péché de l’Autre, le péché non payé . Celui qui sait est par contre, contrairement à Oedipe, quelqu’un qui n’a  pas payé ce crime d’exister . Les conséquences d’ailleurs à la génération suivante ne sont pas légères . Les deux fils d’Oedipe ne songent qu’à se massacrer entre eux avec tout la vigueur et la conviction désirable, alors que pour HAMLET il en est tout  autrement .

 

  1. Oedipe L17 134: Certes, c’est du meurtre du père qu’Oedipe trouve l’accès libre auprès de Jocaste, et qu’elle lui est donnée, à l’acclamation populaire . Jocaste, elle, /…/ en savait un bout, parce que les femmes ne sont pas sans avoir des petits renseignements /…/ L’important est qu’Oedipe a été admis auprès de Jocaste parce qu’il avait triomphé d’une épreuve de vérité /…/ Ce que nous nous proposons c’est l’analyse du complexe d’Oedipe comme étant le rêve de FREUD .

 

  1. Oedipe L22, 14/1/75, ORN3, 103: Dans le symbolique en effet, quelque chose est Urverdrängt, quelque chose à quoi nous ne donnons jamais de sens, bien que nous soyons capables de dire “tous les hommes sont mortels” . C’est que cet énoncé n’a, du fait du “tous”, aucun sens . Il faut que la peste se propage à Thèbes pour que le “tous” cesse d’être de pur symbolique, et devienne imaginable . Il faut que chacun se sente concerné en particulier par la menace de la peste . Il se révèle du même coup que si Oedipe a forcé quelque chose, c’est tout à fait sans le savoir . S’il l’avait fait, le temps qu’il fallait, c’aurait été le temps d’une analyse, puisque c’était pour ça qu’il était sur les routes; il croyait par un rêve qu’il allait tuer celui qui, sous le nom de Polybe, était bel et bien son véritable père..

 

  1. Oedipe L17, p. 134): Certes, c’est du meurtre du père qu’Oedipe trouve l’accès libre auprès de Jocaste, et qu’elle lui est donnée, à l’acclamation populaire . Jocaste, elle, /…/ en savait un bout, parce que les femmes ne sont pas sans avoir des petits renseignements /…/ L’important est qu’Oedipe a été admis auprès de Jocaste parce qu’il avait triomphé d’une épreuve de vérité /…/ Ce que nous nous proposons c’est l’analyse du complexe d’Oedipe comme étant le rêve de FREUD .
Print Friendly, PDF & Email