Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

SEXE

 

sexe L03 230 Que se passe-t-il si une certain manque s’est produit dans la fonction formatrice du père? /…/ Supposons que cette situation comporte précisément pour le sujet l’impossibilité d’assumer la réalisation du signifiant père au niveau du symbolique . Que lui reste-t-il? Il lui reste l’image à quoi se réduit la fonction paternelle . C’est une image qui ne s’inscrit dans aucune relation triangulaire, mais dont la fonction de modèle, d’aliénation spéculaire, donne tout de même au sujet un point d’accrochage, et lui permet de s’appréhender sur le plan imaginaire  /…/ La relation imaginaire s’instaure toute seule, sur un plan qui n’a rien de typique, qui est déshumanisant, parce qu’il ne laisse pas de place à la relation d’exclusion réciproque qui permet de fonder l’image du moi sur l’orbite que donne le modèle de l’autre, plus achevé . L’aliénation est ici radicale, elle n’est pas liée à un signifiant néantisant, comme dans un certain mode de relation rivalitaire avec le père,  mais à un anéantissement du signifiant . /…/ je voudrais vous faire remarquer comment se manifeste l’apparition de la question posée par un manque de signifiant. Elle se manifeste par des phénomènes de frange où l’ensemble du signifiant est mis en jeu . Une grande perturbation du discours intérieur /…/ s’accomplit, et l’Autre masqué qui est toujours en nous, apparaît tout d’un coup éclairé, se révélant dans sa fonction propre.

 

sexe L03 355: Ce qu’on trouve dans  l’imaginaire sous la forme de la mère phallique, n’est pas homogène /…/ au complexe de castration, en tant que celui-ci est intégré à la situation triangulaire de l’Oedipe . Cette situation n’est pas complètement élucidée par FREUD /…/ elle est là pour prêter à une élucidation, qui n’est possible que si nous reconnaissons que

 

sexe L03 355:  le tiers, central pour FREUD, qu’est le père, a un élément signifiant, irréductible à toute espèce de conditionnement imaginaire . Je ne dis pas que le Nom-du-Père soit le seul dont nous puissions dire cela . Nous pouvons dégager cet élément chaque fois que nous appréhendons quelque chose qui est à proprement parler de l’ordre symbolique [par exemple le  météore, l’arc-en-ciel dans son rapport au c’est cela. . Il ne parle pas, mais on pourrait parler à sa place . Ce qui le fait subsister pour nous /…/ tient uniquement au c’est cela. de l’origine, à savoir la nomination comme telle de l’arc-en-ciel . Il n’y a rien d’autre que ce nom  /…/ le père en tant que père, a le phallus -un point c’est tout /…/ il est ce qui, dans la dialectique imaginaire, doit exister pour que le phallus soit autre chose qu’un météore, un semblant . ].

 

sexe L03 193 [La prochaine fois] nous mettrons en valeur les dissymétries que FREUD a toujours soulignées dans le complexe d’Oedipe, et qui confirment la distinction du symbolique et de l’imaginaire /…/ Pour la femme, la réalisation de son sexe ne se fait pas dans le complexe d’Oedipe, d’une façon symétrique à celle de l’homme, non pas par identification à la mère, mais au contraire par identification à l’objet paternel, ce qui lui assigne un détour supplémentaire . Mais le désavantage où se trouve la femme quant à l’identité de son propre sexe, quant à sa sexuation comme telle, se retourne dans l’hystérie en un avantage, grâce à son identification imaginaire au père, qui  lui est parfaitement accessible, en raison spécialement de sa place dans la composition de l’Oedipe .

 

sexe L04, 201:  De quoi s’agit-il en fin de compte [dans l’Oedipe? ajouté par MILLER] Il s’agit que le sujet soit lui-même pris à ce leurre de façon telle qu’il se trouve engagé dans l’ordre existant, lequel est d’une dimension différente de celle du leurre psychologique par où il y est entré et où nous l’avons laissé ; car, en fin de compte, si l’Oedipe a une fonction normativante dans la théorie analytique, rappelons-nous aussi que notre expérience nous apprend que cette fonction normativante ne suffit pas pour aboutir au fait que le sujet ait un choix objectal, mais qu’il ait un choix d’objet hétérosexuel . Nous savons bien qu’il ne suffit pas d’être hétérosexuel pour l’être suivant les règles; nous savons qu’il y a toutes sortes de formes d’hétérosexualité apparente . La relation franchement hétérosexuelle peut receler à l’occasion une atypie positionnelle, que l’investigation analytique nous montrera dérivée d’une position franchement homosexuelle . Il faut donc que non seulement le sujet après l’Oedipe aboutisse à l’hétérosexualité, mais il faut qu’l y aboutisse d’une façon telle qu’il se situe correctement par rapport à la fonction du  père, quel qu’il soit, garçon ou fille, et ceci est le centre de toute la problématique de l’Oedipe .

 

sexe L04 375 A femme froide père refroidi /…/  [C’est] à se demander ce que devient alors le complexe d’Oedipe? /…/ nous ferons dans  une centaine d’années aux femmes, des enfants qui seront les fils directs des hommes de génie qui vivent actuellement /…/ Il est certain que la question se pose: si on a coupé quelque chose au père dans cette occasion, et de la façon la plus radicale, il semble aussi que la parole lui soit coupée. La question est de savoir comment, par quelle voie, sous quel mode, s’inscrira dans le psychisme de l’enfant, la parole de l’ancêtre dont la mère sera le seul représentant et le seul véhicule . Comment fera-t-elle parler l’ancêtre mis en boîte?

 

sexe L04 379: Nous avons dans le complexe d’Oedipe la place x, celle où est l’enfant, avec tous ses problèmes par rapport à sa mère, M. C’est dans la mesure où quelque chose se sera produit qui aura constitué la métaphore paternelle, que pourra se placer cet élément signifiant, essentiel dans tout développement individuel, qui s’appelle le complexe de castration, et ce, aussi bien pour l’homme que pour la femme .

 

sexe L05 12/2 13 Ce deuxième temps [de “on bat un enfant”] doit être reconstruit . /…/ Ce deuxième temps est ceci: le fantasme qui est né ainsi dans ce rapport triangulaire /…/ archaïque, primitif /…/ n’est pas entre le sujet et la mère mais entre le sujet, l’enfant petit frère /…/ et le père . Nous sommes avant l’Oedipe et pourtant le père est là . Le deuxième temps est lié à la relation de l’Oedipe comme telle, je dis pour la petite fille, en ce sens d’une relation privilégiée de la petite fille avec son père .

 

sexe L05B 19/3 12  Le point sur lequel /…/ Karin HORNEY se trouve mettre l’accent est celui-ci: ce qui se passe pour ces cas là nous incite à concentrer notre attention sur un certain moment du complexe d’Oedipe, /…/ qui est très loin vers la fin, puisqu’il suppose déjà atteint ce moment où la relation au père est constituée /…/ chez le sujet petite fille sous l’aspect d’un désir exprès du  pénis paternel /…/

 

sexe L06 93 Cet aphanisis, il y a un moment auquel /…/ vous êtes amené à penser cette expérience sur le point du complexe d’Oedipe où elle apparaît en clair, qui est quand on vous dit que dans l’Oedipe inversé, (c’est-à-dire au moment où le sujet entrevoit la solution du conflit œdipien dans le fait de s’attirer purement et simplement l’amour du plus puissant, c’est-à-dire le père) le sujet se dérobe, nous dit-on, pour autant que son narcissisme y est menacé, pour autant que de recevoir cet amour du père comporte pour lui la castration . /…/ ce n’est tout de même pas si clair que ça que le sujet lie ce moment de solution possible (d’autant plus possible qu’en partie ce sera la voie empruntée par quelque chose qui ressemble à cela) il y a une participation de la fonction dite inverse de l’Oedipe dans sa solution normale; /…/ il est à un moment mis en évidence /…/ spécialement dans la problématique de l’homosexualité, où le sujet ressent cet amour du père comme essentiellement menaçant /…/ On sent bien, on repère qu’il y a du narcissisme dans l’affaire et que ce narcissisme est intéressé à ce détour du complexe d’Oedipe .

 

sexe L06 192  Après avoir parlé de l’Oedipe pour la première fois il [FREUD] introduit dans la Science des rêves, à propos des rêves de mort de personnes qui nous sont chères /…/ ce rêve que j’ai choisi à montrer comment, s’instituait sur deux lignes d’intersubjectivité superposées, doublées l’une par rapport à l’autre, le fameux “il ne savait pas” /…/ le fait que le père est inconscient et incarne ici l’image, l’inconscient-même du sujet, et /../ son propre vœu, du vœu de mort contre son père .

 

sexe L06 197-8 Il y a [dans HAMLET] quelque chose de significatif dans le fait que dans la construction de la fable, ce soit le père qui vienne dire, que le père, lui, sache . Je crois que c’est là quelque chose de tout à fait essentiel . La construction, l’affabulation première du drame d’Œdipe . Car Oedipe lui ne sait pas . Quand il sait tout le drame se déchaîne qui va jusqu’à son auto-châtiment, c’est-à-dire par la liquidation /…/ d’une situation .

 

sexe L12 12/5/65 p.7: à la racine de toute dyade il y a la dyade sexuelle, le masculin et le féminin.

 

rapport sexuel L14, 1/3/67 LEF3 24

Print Friendly, PDF & Email