Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

ACÉPHALE

 

acéphale L02 202: Le nom est le temps de l’objet. La nomination constitue un pacte par lequel deux sujets en même temps s’accordent à reconnaître le même objet /…/ Là est le joint, la surgissance de la dimension symbolique par rapport à l’imaginaire. Dans le rêve de l’injection faite à IRMA c’est au moment où le monde du rêveur est plongé dans le chaos imaginaire le plus grand que le discours entre en jeu, le discours comme tel. Il apparaît alors que le sujet se décompose et disparaît [$]. Il y a dans le rêve la reconnaissance du caractère fondamentalement acéphale du sujet, passée une certaine limite. Ce point est désigné par le AZ de la formule de la triméthylamine. C’est là qu’est à ce moment le “Je” du sujet [kundalini]. Et ce n’est pas sans humour, ni sans hésitation, puisque celà est presque un Witz; que j’ai proposé d’y voir le dernier mot du rêve. Au point où l’hydre a perdu ses têtes, une voix qui n’est plus la voix de personne [voix off] fait surgir la formule de la triméthylamine comme le dernier mot dont il s’agit, le mot de tout. Et ce mot ne veut rien dire si ce n’est qu’il est un mot. Cela est quasi délirant .

 

acéphale L02 219: Avons-nous même à nous préoccuper de ce que c’est le sujet et par rapport à quel autre il se situe? C’est complètement inutile. L’essentiel est de quod symbolique. C’est pour le sujet comme une image en miroir, mais d’un autre ordre; ce n’est pas pour rien qu’Ulysse crêve l’œil du cyclope. Le sujet en tant qu’il parle peut entièrement trouver sa réponse, son retour, son secret, son mystère dans le symbole construit que nous présentent les machines modernes, soit quelque chose de bien plus acéphale encore que ce que nous avons rencontré dans le rêve de l’injection d’IRAM. C’est poser la question des rapports de la signification avec l’homme vivant .

 

3MA L02 190 La 3MA est un produit de la décomposition du sperme.  3MA

 

acéphale L02 200 Que se passe-t-il quand nous voyons se substituer au sujet le sujet polycéphale [Massenpsychologie]? /…/ Cela nous apparaît tout d’abord comme une abolition, une destruction du sujet en tant que tel. Le sujet transformé dans cette image polycéphale semble tenir de l’acéphale /…/ d’un sujet qui n’a plus d’ego.

 

acéphale L02 202 [& 203] [dans le rêve d’Irma] il y a la reconnaissance du caractère fondamentalement acéphale du sujet, passée une certaine limite. Ce point est désigné par le AZ de la formule de la 3MA.

 

acéphale L02 219 Le sujet en tant qu’il parle peut entièrement trouver sa réponse, son retour, son secret, son mystère, dans le symbole construit que nous représentent les machines modernes, soit quelque chose de bien plus

acéphale encore que ce que nous avons rencontré dans le rêve de l’injection d’Irma. [Ailleurs, parlant de « subjectivation a-céphale » au sujet de la pulsion, Lacan formule en 1964 ceci] :  L’objet de la pulsion est à situer au niveau de ce que j’ai appelé métaphoriquement une subjectivation a-céphale, une subjectivation sans sujet, un os, une structure, un tracé, qui présente une face de la topologie. L’autre face est celle qui fait qu’un sujet, de par ses rapports au signifiant, est u sujet truué . Ces trous ils viennent bien de quelque part.

Print Friendly, PDF & Email