Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

HONTE

honte L01 245: S’il n’est pas au-dessus de la situation, s’il n’est pas glorieux, le désir choit dans la honte.

 

honte: L 11 p.166: Au moment de l’acte du voyeur où est le sujet et où est l’objet? Je vous l’ai dit: le sujet n’est pas là [$] en tant qu’il s’agit de voir. Il est là en tant que pervers et il ne se situe qu’à l’aboutissement de la boucle. Quant à l’objet /…/ la boucle tourne autour de lui: il est missile et c’est avec  lui que dans la perversion la cible est atteinte. L’objet est ici le regard, regard qui est le sujet, qui l’atteint, qui fait mouche dans le tir de la cible /…/ le regard est cet objet perdu et soudain retrouvé dans la conflagration de la honte, par l’introduction de l’autre /…/ Ce que le sujet cherche à voir ce n’est pas comme on le dit le phallus mais justement son absence, d’où la prééminence de certaines formes comme objets dans sa recherche.

 

honte L17 218 L’envers de la psychanalyse, Livre XVII, 17 juin 1970, p. 218.Il n’y a pas de contingence dans la position de l’esclave. Il y a de la né­cessité que dans le savoir ; quelque chose se produit qui fait signifiant maître. […] La honte […] c’est peut-être bien ça le trou d’où jaillit le si­gnifiant-maître. Le désastre ne serait peut-être quand même pas inutile pour mesurer jusqu’à quel point il faut s’en rapprocher, si l’on veut avoir quelque chose à faire avec la subversion, voire seulement le rou­lement du discours du maître.

Print Friendly, PDF & Email