Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

HYSTÉRIE

 

hystérique L09 7/6 548: Les émotions [de l’hystérique] sont en quelque sorte des caduques du comportement, des parties chues reprises comme signifiant. /…/ Que ceux qui ont vu le film “Rashomon” se souviennent de ces étranges intermèdes qui soudain suspendent les combattants, qui vont chacun séparément faire sur eux-mêmes tris petits tours, faire à je ne sais quel point inconnu de l’espace une paradoxale révérence. Ceci fait partie de la lutte, de même que dans la parade sexuelle Freud nous apprend à reconnaître une espèce de paradoxe interruptif d’incompréhension, scansion.

 

HYSTÉRIE L09 L’identification, Livre IX, 30 mai 1962.(p.471) :Pour l’obsessionnel, l’accent est mis sur la demande de l’Autre ($<>D) pris comme objet de son désir ; pour l’hystérique l’accent est mis sur l’objet de l’Autre, pris comme support de sa demande.

 

HYSTÉRIE L09 30/05/62 p.361: Avant que nous soyons tombés dans leur panneau [celui des névrosés] /…/ à nous imaginer/…/ que nous arriverons à la limite à définir le champ phallique comme l’intersection de deux frustrations, qu’est-ce qu’ils font spontanément? /…/ L’hystérique n’a pas besoin d’avoir assisté à notre séminaire pour savoir que le désir de l’homme est le désir de l’Autre et que, par conséquent, l’autre peut parfaitement, dans cette fonction du désir, la suppléer. L’hystérique vit son rapport à l’objet en fomentant le désir de l’Autre (avec un grand A) pour cet objet. Référez-vous au cas Dora.

 

HYSTÉRIE L09 30/05/62, p.471: la demande du sujet en tant qu’ici [figure, cf fantasme, L09B 6/6 478] deux fois elle se répète, inverse ses rapports/ D et a, demande et objet au niveau de l’Autre; /…/ la demande du sujet correspond à l’objet « a » de l’Autre, /…/ l’objet « a » du sujet devient la demande de l’Autre. Ce rapport d’inversion est essentiellement la forme la plus radicale que nous puissions donner à ce qui se passe chez le névrosé. Ce que le névrosé vise comme objet c’est la demande de l’Autre; ce que le névrosé demande /…/ c’est « a », l’objet de l’Autre. L’accent est mis différemment selon, les deux versants de la névrose. Pour l’obsessionnel l’accent est mis sur la demande de l’Autre, pris comme objet de son désir. Pour l’hystérique l’accent est mis sur l’objet de l’Autre, pris comme support de la demande.

 

Print Friendly, PDF & Email