Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

INCONSCIENT

 

INCS 10 mai 1977 (Ax88): Il n’y a pas de dessin possible de l’inconscient. L’inconscient se limite à une attribution à une substance, à quelque chose qui est supposé être sous; et ce qu’énonce la psychanalyse, c’est très précisément ceci que ce n’est qu’une -je dis déduction- déduction supposée, rien de plus.

 

INCS E575 Nous enseignons suivant FREUD que l’Autre est le lieu de cette mémoire qu’il a découverte sous le nom d’inconscient /…/ C’est dans un accident de ce registre et de ce qui s’y accomplit, à savoir la forclusion du Nom-du-père à la place de l’Autre et dans l’échec de la métaphore paternelle, que nous désignons le défaut qui donne à la psychose sa condition essentielle, avec la structure qui la sépare de la névrose.

 

INCS L01 100: L’inconscient est le discours de l’autre. Il n’y a aucune espèce d’inconscient dans le sujet. C’est le discours de Mélanie KLEIN qui greffe brutalement sur l’inertie moïque initiale de l’enfant [Dick] les premières symbolisations de la situation oedipienne

 

INCS L01 214 NON-REFOULÉ, Les Écrits techniques de Freud,  :  Cette Prägung,  Freud nous l’explique de la façon la plus claire  se situe d’abord dans un inconscient non-refoulé  nous préciserons cette expression approximative. Disons que la Prägung n’a pas été intégrée au système verbalisé du sujet, qu’elle n’est même pas montée à la verbali­sation, et même pas, on peut le dire, à la signification […] Il s’agit donc d’une empreinte pré-significative

 

INCS L09 10/01/62 138: Si nous devons considérer que l’inconscient c’est le lieu du sujet où ça parle, nous en venons maintenant à approcher ce point où nous pouvons dire que quelque chose, à l’insu du sujet, est profondément remanié par les effets de rétroaction du signifiant impliqués dans la parole.

 

INCS L09 10/01/62 p.144: [Déjà-là] ce qui dans l’une fois perçu est l’identiquement identique /…/ c’est le perçu de cette fois là; c’est cette bague qu’il s’est passée au doigt avec le poinçon de cette fois là, et c’est justement celà qui manquera toujours: c’est qu’à toute réapparition de ce qui répond au signifiant originel, au point où est la marque que le sujet a reçue de ce quoi que ce soit qui est à l’origine de l’Urverdrängung, il manquera toujours à quoi que ce soit qui vienne le représenter, cette marque, qui est la marque unique du surgissement /…/ du signifiant originel, qui s’est présenté une fois, au moment où quelque chose de l’Urverdrängt en question est passé à l’existence inconsciente, à l’existence de cet ordre interne qu’est l’inconscient.

 

INCS L09 10/01/62 p.144: Ceci /…/ justifie la formule que j’ai déjà une fois essayé de vous donner de l’inconscient, en vous disant qu’il était entre perception et conscience, comme on dit entre cuir et chair.

 

INCS L09 14/03/62 p.277-78: Quelle est pour nous l’autorité /…/ de la névrose? /…/ ce qui fait la dignité du névrosé c’est qu’il veut savoir. /…/ Il veut savoir ce qu’il y a de réel dans ce dont il est la passion. /…/ Car le sujet qu’il sert justement est ailleurs, c’est ce que nous appelons son inconscient.

 

INCS L09 24/01/62 p.183: Le système de l’inconscient, le système psy, est un système partiel.

 

INCS L09 28/02/62 P.244: Kant sans doute ne manque pas d’ironiser sur l’usage purement formel de la formule qui semble aller de soi: « tout réel est possible ». /…/ Et il fait le pas plus loin en nous faisant remarquer que: « donc quelque possible n’est pas réel », qu’il y a du possible qui n’est pas réel. /…/ Seul le sujet peut être ce réel négativé d’un possible qui n’est pas réel. Le moins 1 constitutif de l’ens privativum, nous le voyons ainsi lié à la structure la plus primitive de notre expérience de l’inconscient, pour autant qu’elle est celle non pas de l’interdit, ni du dit que non, mais du non-dit; du point où le sujet n’est plus là pour dire s’il n’est plus maître de cette identification au 1 /…/.

 

INCS L09, 20/06/62, p.530 JALOUSIE: La jalousie sexuelle exige que le sujet sache compter. Les lionnes de la petite troupe léonine que je vous peignais dans je ne sais quel zoo, n’étaient manifestement pas jalouses l’une de l’autre, parce qu’elles ne savaient pas compter. Nous touchons là du doigt quelque chose, c’est qu’il est assez probable que l’objet tel qu’il est constitué au niveau du désir, c’est-à-dire l’objet en fonction non pas de la privation, mais de la castration, seul cet objet peut être vraiment numérique. Je ne suis pas sûr que cela suffise pour affirmer qu’il est dénombrable, mais quand je dis qu’il est numérique, jeu veux dire qu’il porte le nombre avec lui comme une qualité.

 

INCS L09: 1961-62, l’Identification à la séance du 29 nov. 1961 (p.20): D’ailleurs LACAN rappelle que l’Autre n’est que le « dépotoir des représentants représentatifs » de la supposition de savoir, et que c’est « ceci que nous appelons l’inconscient, pour autant que le sujet s’est perdu dans cette supposition de savoir ».

 

INCS L12 202: Je pense que même ceux qui voudraient m’entendre ici, aujourd’hui, pour la première fois, ils en savent as­sez de FREUD pour reconnaître quels termes essentiels constituent dans son enseignement le rapport entre sa­voir et sexe. /…/ c’est en termes de ce que le sujet en sait plus qu’il ne croît, en dit plus qu’il ne veut /…/ que FREUD introduit la dynamique de l’inconscient.

 

INCS L17 08/04/70 p.17: L’inconscient ne jubile que du non-sens.

 

INCS L20 91 L’imputation de l’inconscient est un fait de charité incroyable. Ils savent, ils savent, les sujets. Mais enfin, tout de même, ils ne savent pas tout. Au niveau de ce pas-tout, il n’y a plus que l’Autre à ne pas savoir./…/ si sa libido n’est que masculine, la chère femme, ce n’est que de là qu’elle est toute, c’est-à-dire là d’où on la voit homme, rien que de là  que la chère femme peut avoir un inconscient. Et à quoi ça lui sert? /…/ à n’exister que comme mère. /…/ J’ai joué la d’ernière fois /…/ de l’équivoque /…/ il hait  et il est. . Je n’en jouis pas, sinon à poser la question qu’elle soit digne de la paire de ci­seaux. C’est justement de quoi il s’agit dans la castration. Que l’être comme tel provoque la haine n’est pas ex­clu. Certes toute l’affaire d’ARISTOTE a été au contraire de concevoir l’être comme étant ce par quoi les êtres moins êtres participent au plus haut des êtres. Et Saint THOMAS a réussi à introduire ça dans la tradi­tion chrétienne. /…/ Mais se rend-on compte que tout dans la tradition juive va là contre? La coupure n’y passe pas du plus parfait au moins parfait. Le moins par­fait y est tout simplement ce qu’il est, à savoir radicale­ment imparfait.

 

INCS L20 95-96: Je pense à vous, c’est bien déjà faire objection à tout ce qui poussait les sciences humaine dans une cer­taine conception de la science, non pas cette science qui se fait seulement depuis quelques siècles, mais celle qui s’est définie d’une certaine façon avec ARISTOTE. /…/ L’inconscient, c’est que l’être en parlant jouisse, et, j’ajoute, ne veuille rien en savoir de plus. /…/ Il n’y a pas de désir de savoir.

 

INCS L21 15/1 69-71  L’inconscient se définit de ceci et rien que de ceci: qu’il en sait plus que cette vérité, et que l’homme n’est pas la femme. Même ARISTOTE n’a osé moufter ça!

Print Friendly, PDF & Email