Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

TRANSFERT

transfert L4 80 106 134 135

 

transfert T L4 80 : Sur la ligne S – A /…/. C’est sur cette ligne que s’établit  tout ce qui est transférentiel, l’imaginaire y jouant précisément le rôle de filtre, voire d’obstacle.

 

transfert L4 106 : [A propos de la jeune homosexuelle] Freud signale néanmoins que l’on ne peut parler d’absence de tout transfert. Il dénote /…/ la présence du transfert dans les rêves de la patiente. /…/ Freud ne s’y trompe pas. Il y voir un transfert. C’est la doublure de ce jeu de contre-leurre qu’elle a mené en réponse à la déception due au père.

 

transfert L4 134 : /…/ Dora, à propos de laquelle j’ai donné naguère, à la suite d’un rapport de Lagache sur le transfert, une petite intervention résumative des positions dans les quelles je pense que l’on doit concevoir le cas. /…/

Il y a lieu de poser comme distinct ce que le sujet amène dans son rêve, qui est du niveau de l’inconscient, et le facteur de la relation duelle, qui tient à ce qu’il s’adresse à quelqu’un quand il raconte ce rêve en analyse. C’est en ce sens que je dis qu’un rêve qui se produit au cours d’une analyse comporte toujours une certaine direction vers l’analyste, et cette direction n’est pas toujours obligatoirement la direction inconsciente.

 

transfert L4 135 : ce rêve /…/ n’en est pas moins, et lui seul, le représentant du transfert

 

transfert L4 382 : [à propos de Hans] : Il n’est que trop évident que dans toute analyse d’enfant pratiquée par un analyste, il y a bel et bien transfert, tout simplement comme il y en a chez l’adulte, et mieux que partout ailleurs.

 

transfert Sc1 19 “Proposition sur l’analyste de l’école”. (S —–>Sq/s(S1, S2,…Sn) On reconnaît à la première ligne le signifiant S du transfert, c’est-à-dire d’un sujet, avec son implication d’un signifiant que nous dirons quelconque, c’est-à-dire qui ne suppose que la particularité au sens d’ARISTOTE (toujours bien venu), qui de ce fait suppose en­core d’autres choses. S’il est nommable d’un nom propre, ce n’est pas qu’il se distingue par le savoir, comme nous allons le voir. Sous la barre, mais réduite à l’empan supposant du  premier signifiant: le s représente le sujet qui en résulte impliquant dans la parenthèse le savoir, supposé présent, des signifiants dans l’in­conscient, signification qui tient la place du référent encore latent dans ce rapport tiers qui l’adjoint au couple signifiant-signifié.

Print Friendly, PDF & Email